Barthélémy Dias sera jugé vendredi 6 avril 2018

Très actif dans la défense de Khalifa Sall, le maire de la commune de Sacré-Cœur, a tenu des propos virulents après la condamnation de Khalifa Sall à cinq ans de prison. Il sera jugé ce vendredi 6 avril.

Barthélémy Dias passera donc la fête de l’Indépendance, ce 4 avril, en prison. Et c’est juste au moment où le président Macky Sall adressait son traditionnel discours à la nation, à 20 heures ce mardi soir, que le maire a été placé sous mandat de dépôt et amené à la prison de Rebeuss.

L’élu a été inculpé pour outrage à magistrat et incitation à l’insurrection. Le procureur n’a par contre pas retenu l’offense au chef de l’Etat. Des accusations ridicules pour Maitre El Hadj Diouf, l’avocat de Barthélémy Dias, joint au téléphone : « Rien de cela ne tient, aucun magistrat n’a été outragé, l’incitation à l’insurrection n’est pas sérieuse. »

Vendredi dernier, au micro de plusieurs médias, Barthélemy Dias a, dans un langage fleuri, violemment critiqué les juges qui ont condamné Khalifa Sall et accusé le chef de l’Etat de mettre un adversaire en prison. Arrêté dans la foulée, l’élu a déclaré aux enquêteurs : « Je ne retire rien à mes déclarations. » Barthélémy Dias sera donc jugé ce vendredi, en procédure de flagrant délit. Son avocat, maître Diouf, a annoncé qu’il plaiderait « la relaxe pure et simple ».

Source : RFI Afrique, 4 avril 2018

Partager sans modération
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.