Décès de Mamadou Diop, ancien maire de Dakar

Au Sénégal, c’est un pilier de l’histoire politique qui vient de disparaître. Mamadou Diop, ancien maire de Dakar, est décédé, ce lundi 26 mars, à l’âge de 82 ans. Engagé au sommet de l’Etat avant l’indépendance en 1960, l’homme politique a ensuite accompagné deux présidents, avant de se consacrer, pendant près de deux décennies, à la mairie de Dakar et d’y former celui qu’il considérait comme son héritier politique, l’actuel maire Khalifa Sall.

C’était l’une de ses dernières apparitions publiques. Le 9 février dernier, alerte malgré ses 82 ans, Mamadou Diop avait accepté, à la demande des avocats de Khalifa Sall, de venir témoigner à la barre du tribunal.

« Khalifa Sall est comme mon fils », avait déclaré l’homme politique.

 Durant près d’une heure, Mamadou Diop avait expliqué le fonctionnement des institutions. En effet, sa vie professionnelle a débuté dans la gendarmerie, avant de se poursuivre à la Cour suprême où il était magistrat, avant d’intégrer la présidence de la République comme secrétaire général de l’institution, puis ministre des présidents Léopold Sedar Senghor et Abdou Diouf.

En 1984, Mamadou Diop devient maire de Dakar. Il va tenir les rênes de la capitale durant 17 ans. Durant le procès de Khalifa Sall – soupçonné de détournements de deniers publics – il était revenu longuement sur l’utilisation des fonds de la mairie.

« Ces fonds politiques, c’est l’histoire du Sénégal, c’est l’histoire de la ville de Dakar », a-t-il déclaré.

Mamadou Diop ne connaîtra donc pas l’épilogue de son dernier combat politique, car l’annonce du verdict de ce procès Khalfa Sall est prévu, ce vendredi 30 mars.

Partager sans modération
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.