Démission et coup de colère du juge Ibrahima Dème

« Je démissionne d’une magistrature qui a démissionné. » Le fait est rare et fait du bruit au Sénégal : le juge Ibrahima Dème a décidé de quitter la magistrature. Une démission expliquée dans une longue lettre dans laquelle l’ex-magistrat fustige sa corporation, mais aussi le pouvoir.

« La justice est le socle d’un Etat, explique l’ex-juge joint au téléphone, au Sénégal, ce n’est plus le cas ». Dans sa longue lettre diffusée dans la presse, l’ancien magistrat va plus loin et évoque « une crise sans précédent de la justice qui a perdu sa crédibilité et son autorité ».

En cause d’après Ibrahima Dème,  la hiérarchie de l’appareil judiciaire, « qui a distillé une culture de soumission », mais aussi « un manquement du président de la République à son obligation de garantir l’indépendance de l’institution ».

Pour Ibrahima Dème, la justice et la politique défendent aujourd’hui des intérêts communs : « La politique politicienne et les intérêts privés ont pris le dessus sur les intérêts supérieurs de la nation », écrit l’ex-juge qui se voit bien attaquer une nouvelle carrière, en faisant de la politique différemment. « Je ne l’exclus pas, je suis libre, mais il faut avant tout changer le système, des solutions doivent être trouvées au-delà des partis politiques.  » Ibrahima Dème indique qu’il donnera des détails sur ses ambitions d’ici la fin de semaine lors d’une conférence de presse.

Partager sans modération
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.