Hommage à Lamine BA : un homme dévoué à l’unité des sénégalais

Le mercredi 9 juillet 2008, l’ensemble des membres et sympathisants du collectif SOPE ont exprimé toute leur peine et celle de nombreux sénégalais, africains et militants associatifs de la région lyonnaise à l’annonce du décès de Lamine BA. Après plusieurs témoignages de ses amis et de sa famille, saluant en lui, entre autres, l’homme d’exception, nous lui rendons un hommage particulier, à la mesure de son immense dévouement à la cause de l’unité des sénégalais et des africains de la région lyonnaise. L’émotion est grande et c’est l’attachement respectueux que nous lui portons.

Lamine BA était un membre actif du Collectif SOPE. Il en a été le Vice-Président. Militant associatif de la première heure, se donnant sans compter pour les causes de SOPE pendant plusieurs années, avec beaucoup de générosité, il a marqué de sa personnalité attachante l’activité du collectif, depuis le projet originel « L’Arbre à Palabre » dont l’Amicale des Travailleurs Sénégalais de Lyon était à l’intiative jusqu’à sa mise en oeuvre collective par l’ensemble des associations de SOPE. Il était au début des années 1990 l’un des symboles de l’unité des sénégalais à Lyon avec Boubacar BA, son compagnon de très longue date décédé en avril 2002. Seul la mort a pu les séparer. Avec quelques autres anciens, ils ont pu rassembler autour du collectif SOPE et au moment où ce n’était pas du tout évident, des associations par-delà leurs différences, des hommes et des femmes de toutes les origines, de tous les horizons. Il faisait partie de ces personnes qui avaient l’art difficile de faire vivre dans la même organisation des personnes aux idées et aux tempéraments très divers, lui même étant d’une autorité naturelle et d’une forte personnalité.

Homme de conviction, Lamine BA était aussi un homme de charisme qui défendait fidèlement les valeurs de respect, d’amour pour notre pays, de solidarité, d’humilité, de générosité, de loyauté. Aujourd’hui, nous nous sentons tous orphelins au moment de sa disparition. Il avait 68 ans.

Lamine BA va reposer à Dakar, dans son cher pays le Sénégal. Le collectif SOPE exprime toute sa sympathie à son épouse Georgette, à ses enfants Ciré, Birane, Omar et Léna, à sa soeur Tabara BA, à son beau frère Cheikh Mbacké SAMB et à leur fille Ndeye Fatou, à toute sa famille et à ses proches. Nous leur adressons nos très sincères et très tristes condoléances.

Que la terre lui soit légère et que le tout puissant l’accueille dans son paradis céleste.

Abdou SONKO
Président de SOPE

Partager sans modération
  •  
  •  
  •  
  •  
  •