[Villeurbanne] Le collège Louis-Jouvet à l’heure sénégalaise

Grâce à Emest Ouédraogo, professeur de français, et à ses collègues, la langue française et la francophonie sont présentes en permanence au collège Louis-Jouvet. Durant trois jours, mardi, mercredi et jeudi, le festival « Rencontres francophones » a ainsi été organisé par le club écocitoyens du collège animé par Emest Ouédraogo, en partenariat avec l’association Priorité Enfance, dont le siège est à Lyon 3e.

« Cette association, présidée par Hady Bousso, originaire du Sénégal et professeure de français au lycée Lacassagne, est impliquée dans les trois domaines suivants : l’aide aux devoirs, le soutien scolaire et la médiation culturelle », explique Hady Bousso, avant d’ajouter : « C’est la première fois que nous intervenons au collège Louis-Jouvet Durant trois jours, l’établissement aura vécu à l’heure africaine. »

En effet, mardi, collégiennes et collégiens ont approché, grâce à Hady Bousso et à Babacar Diedhiou, la littérature et la danse africaine avant de déguster un « mafé », un plat typique du Sénégal. Mercredi, les élèves ont  découvert, pour beaucoup  d’entre  eux, que de nombreux soldats, les Tirailleurs sénégalais, sont morts pour la France durant la Seconde Guerre mondiale et reposent dans un cimetière à Chasselay (au nord de Lyon]. Jeudi, le collège a clôturé ce cycle de trois jours par un défilé de mode africaine, suivi d’une grande danse collective aux rythmes, bien sûr, de la musique africaine. Quelle ambiance.

Priorité  Enfance, contact : Tél : 07.5l.05.46.17 Mail : priorité.enfance@ gmail.com

Source : Le Progrès, 23 juin 2018

Partager sans modération
  • 29
  •  
  •  
  •  
  •  
    29
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.